Atelier « Steinman, Boynton, Gronquist & London »

David Barnard Steinman (1886-1960), ingénieur et constructeur du pont, a été formé à l’Université de New York et à l’Université Columbia (doctorat en 1911).
Il a été le concepteur de plusieurs ponts parmi les plus célèbres du monde.

Il a aussi enseigné à l’Université de l’Idaho, à partir de l’année 1911 jusqu’à l’année 1915.

En suite il est retourné à New York pour collaborer avec Gustav Lindendahl dans la conception du ‘Hell Gate Bridge’.

En 1920, Steinman a ouvert son propre cabinet d’ingénierie et plus tard, en 1924, il est entré en partenariat avec Holton D. Robinson. Cette collaboration professionnelle a duré jusqu’à a la mort de Robinson en 1945.

D’autres associés de longue durée de Steinman ont été :  R.M. Boynton, C.H. Gronquist et J. London. Ils se sont réunis en un partenaire officiel en 1960.

En effet, Steinman avait pratiqué comme D. B. Steinman depuis la mort de Holton Robinson ; mais après il a choisi de renommer son cabinet d’ingénierie ‘Steinman, Boynton, Gronquist et London’.

Les projets majeurs de la société de Steinman ont inclus le design et la construction du Saint John Bridge (Oregon) et du Pont de Mackinac (Michigan) et la reconstruction du Pont de Brooklyn.

Steinman a été aussi l’auteur de plusieurs livres sur la conception et la construction des ponts, notamment ceux suspendus.

Boynton, un diplômé de génie civil de l’Université du Maine (1920), avait été un collaborateur de Steinman depuis l’année 1928 et était responsable de l’infrastructure des ponts.

Gronquist, qui avait reçu son diplôme d’ingénieur à l’Université de Rutgers, avait rejoint Steinman après la réception de son master en 1927, et était responsable de la superstructure des ponts.

London, qui a obtenu aussi bien son diplôme que son master à l’Université de New York City au début des années 1920, s’était uni à Steinman en 1922 et avait la responsabilité de l’éclairage et de l’équipement des ponts.

Les projets majeurs de la société ‘Steinman, Boynton, Gronquist et London’, ont étés, dans l’ordre chronologique :

  • Three Nations Crossing – South Channel Bridge (1958)
  • International Bridge (1962)
  • July 14 Bridge (1962)
  • Tagus River Bridge (1966)

Ensemble, ils ont représenté une nouvelle génération d’ingénieurs, sortis des nouvelles écoles publiques américaines d’ingénierie, qui a éclipsée définitivement  la position dominante de la tradition européenne et des écoles privées, comme par exemple l’Institut Polytechnique Rensselaer.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s